MonArdeche, votre guide destination Ardèche

Accueil > Destinations > Pays de Jalès

Pays de Jalès

Entre grès et calcaire

Entre les montagnes cévenoles et les garrigues du Midi, le paysage étonne par une multitude de contrastes. La grande plaine agricole de Jalès est dominée par la viticulture.
Plus au sud, vers les contreforts des Cévennes, les sommets de Malbosc atteignent 800m. Grâce au climat méditerranéen, l’hiver reste assez doux et les saisons estivales agréables, avec soleil et chaleur. Le paysage se caractérise par des failles géologiques avec ses collines gréseuses, couvertes par des forêts de châtaigniers, des pins maritimes et de la bruyère, face à la partie calcaire avec sa flore typique de la garrigue adaptée au soleil et à la sècheresse : plantes aromatiques, chênes verts, buis et oliviers entre rochers et gouffres profonds, pierres sculptées par l’eau pendant des millions d’années (Bois de Païolive).

Histoire et patrimoine

De nombreuses grottes témoignent d’une activité humaine intense déjà au temps de la Préhistoire (« l’Abri du Pêcheur » et d’autres cavités situées dans les gorges du Chassezac). La Grotte Chauvet et ses magnifiques peintures rupestres se situe à moins de 30 minutes de Berrias. Premiers monuments connus, des Dolmens témoignent en grand nombre des pratiques funéraires à l’âge du Cuivre.

Vers 1150, les Chevaliers du Temple s’installent dans la plaine de Berrias et y fondent la Commanderie de Jalès, dont la chapelle et le cellier roman, conservés intacts, sont d’un intérêt historique remarquable. Des vestiges d’une église romane et d’un château du XIIe siècle témoignent des débuts du village de Malbosc. D’autres témoignages de la vie au Moyen Âge émanent lorsque l’on se promène dans les ruelles étroites du quartier du Fort dominant le chef-lieu de Banne, labellisé « village de caractère ». A son sommet, se trouvent les vestiges du château construit au milieu du 16ème siècle, détruit en 1792 dans la tourmente de la contre-révolution. Avec l’industrialisation du 19ème siècle, une importante activité minière se développe dans la région. Le viaduc du Doulovy, supportant anciennement la voie ferrée qui permettait d’évacuer le charbon des mines, en témoigne encore. Au bord de la Ganière, des mines d’antimoine et d’or étaient exploitées. Deux guerres mondiales, la fermeture des mines en 1947 et l’exode rural clôturent ce chapitre de l’histoire.

Economie

Aujourd’hui, la « terre d’audace » ardéchoise voit à nouveau sa population augmenter. Les activités touristiques ont fondé de nouvelles bases économiques et font l’objet d’une politique spécifique réfléchie par les élus locaux. Des terrains de camping, des chambres d’hôtes et des gîtes sont répartis sur les quatre communes et génèrent des emplois saisonniers. La viticulture est encore très présente sur le territoire. On recense également quelques petits élevages, productions maraîchères, fruitières et séricicoles. Le nombre d’exploitations ne cesse cependant de décroître, et la mise en fermage est difficile par manque de repreneurs. L’agriculture biologique reste à développer.

Le commerce représente une part importante de l’activité. L’économie traditionnelle est bien développée et représentée essentiellement par des entreprises individuelles qui peuvent apporter de nouveaux services à la population. Il reste cependant des secteurs, comme le bâtiment, où il manque aussi bien du personnel qualifié que des entreprises. Seule une usine de textile représente le secteur industriel sur le territoire de Jalès, avec une unité de production et plus de 130 salariés. Le canton est caractérisé par de nombreuses petites entreprises ayant de 0 à 3 salariés.

Loisirs

Le cœur des villages bat au rythme de la vie quotidienne et du savoir-vivre de ses habitants, un cadre idéal pour se ressourcer. Pour les loisirs et les moments de détente, les cours d’eau environnants vous invitent à la baignade, la pratique du canoë, de la pêche, du canyoning. La rivière du Chassezac défie les spéléologues comme les amateurs de l’escalade par une nature abrupte, de grandes falaises verticales. De plus, les sportifs trouvent à leur disposition un court de tennis, des sentiers équestres ou de VTT. A pied, de nombreux sentiers balisés offrent aux randonneurs et aux flâneurs la possibilité de découvrir, chacun à son rythme, la richesse du patrimoine culturel et naturel.

Toutes les communes possèdent un réseau associatif permettant aux habitants de se regrouper autour de centres d’intérêts communs : animation, sport, culture, nature et patrimoine. Quelques manifestations et activités de loisirs : Festival d’Art Singulier, expositions du musée de l’œuf décoré et de l’icône, expositions de peinture, théâtre, contes, concerts, cinéma, atelier lecture, fêtes votives, belotes et lotos, jeux de boules et concours de pétanque...

Localisation